Bajou : le vitrail de Marie se refait une beauté

 



 

Julie Bonnafous est en train de déposer le vitrail./Photo DDM.

Julie Bonnafous est en train de déposer le vitrail./Photo DDM.

 

Avec les dons qu'elle a déjà reçus, l'association Les Passionnés du patrimoine a pu commencer, dernièrement, la restauration des vitraux de l'église de Bajou.

Elle a fait appel pour cela à Julie Bonnafous, qui tient un atelier à Martres-Tolosane. Elle est venue déposer le vitrail qui représente la Vierge Marie.

Pendant quelques mois, ce vitrail sera entre ses mains pour retrouver son état d'origine.

Toutes les pièces cassées seront refaites dans les règles de l'art. C'est un travail minutieux qui attend la restauratrice. Tout d'abord, on démonte le vitrail et on conserve les pièces en bon état. Puis, on découpe les morceaux en verre qui manquent, pour les peindre. C'est une peinture qui sera cuite au four à une température de 635 °.

On rassemble ensuite le tout qui sera soudé à l'étain, d'une façon traditionnelle.

Les visiteurs et les paroissiens pourront découvrir le vitrail lors de la journée du patrimoine qui aura lieu à Bajou le samedi 17 septembre où une grande fête sera organisée pour l'occasion.

N'hésitez pas, si vous désirez aider l'association à restaurer les autres vitraux de l'église, à faire un don. Votre aide financière sera très précieuse.

La Dépêche du Midi

 

                                        ..................................................................................

 

 

 

 

 

Publié le 01/06/2016 à 03:51

L'orgue de Junck revisité

Emmanuel Schublin intarissable sur l'orguede Junck, qui a besoin d'une bonne restauration./Photo DDM

Emmanuel Schublin intarissable sur l'orgue de Junck, qui a besoin d'une bonne restauration./Photo DDM


Récemment, la route des orgues 2016 passait par Gaillac-Toulza et mettait à l'œuvre l'instrument datant de 1848 du célèbre facteur d'orgue Frédéric Junck dans l'église Saint-Etienne. Sous la conduite d'Emmanuel Schublin, organiste à Cintegabelle, initiateur de cette manifestation sur trois jours, un petit groupe est venu découvrir cet instrument qui ne fonctionne plus depuis une quarantaine d'années. Mais plusieurs sexagénaires gaillacois, dont le maire qui accueillait les visiteurs, se rappellent avoir été sollicités pour actionner le soufflet pour les grandes occasions. L'orgue est éclairé par un vitrail qui vient d'être intégralement remplacé par l'atelier Julie Bonnafous et dont l'appel aux dons se poursuivra pendant la cérémonie des communions, ce dimanche 29 mai, 9 h 30. Pour clôturer la période du rosaire, la procession à la Vierge est cette année organisée à Gaillac, mardi 31 mai, départ 21 h de l'église pour se rendre au calvaire de la place de la bascule.

La Dépêche du Midi

 

 

                                                             .........................................................................................................

 

 

 

 

Restauration du vitrail de Saint-Joseph

Publié le 10/12/2015 à 03:55

Le vitrail saint-Joseph restauré en l'église saint-Vidian./Photo DDM

Le vitrail saint-Joseph restauré en l'église Saint-Vidian./Photo DDM

L'atelier de l'artisan verrier Julie Bonnafous de Martres-Tolosane a restauré le vitrail saint-Joseph en l'église Saint-Vidian. Commandé et offert par Madame Poupon, ce chantier a demandé un mois de restauration. Il s'agit d'un vitrail figuratif représentant saint-Joseph à l'enfant. Le vitrail est composé de deux panneaux. L'ensemble du vitrail mesure deux mètres sur 80 centimètres. 56 mètres de plomb ont été nécessaires à son remontage. Le vitrail n'était pas daté, ni signé, mais au vu du graphisme, du dessin et de la mise en scène des personnages, il daterait de la fin du XIX°, début XX° siècle et réalisé par l'atelier Gesta, un atelier toulousain qui a créé beaucoup de vitraux dans la région. Ce vitrail n'avait jamais été restauré. Saint-Joseph avait plusieurs casses, dont une importante dans le fond damassé, le fond décoratif à l'arrière du personnage. L'ensemble des personnages était aussi très abîmé, la peinture était en train de partir, le verre de se dépigmenter. Les visages, les mains allaient complètement disparaître, dans quelques années et le verre allait redevenir transparent, sans peinture, «il a donc fallu repeindre l'ensemble des visages et des mains», explique Julie Bonnafous, «il a fallu créer un solin à la chaux au pied du vitrail, à l'extérieur, ainsi que mettre en place un échafaudage intérieur démonté durant la restauration du vitrail afin de ne pas gêner l'accessibilité de la chapelle». Renseignements :06/83/06/71/73.

La Dépêche du Midi

 

                                                      ..................................................................................................................

 

 

 

Les «Cent centimètres carrés» reviennent



Publié le 10/12/2015

Expos

Du 12/12/2015 au 21/02/2016

Le vernissage de l'exposition attire les foules./Photo DDM.

Le vernissage de l'exposition attire les foules./Photo DDM.

Du 12 décembre au 21 février 2016, la Rue des Arts expose les «Cent centimètres carrés» à la galerie du Philosophe. Une exposition de très petits formats bien installée dans le paysage d'hiver au Carla-Bayle. Près de 200 artistes amateurs ou pros investissent les murs de la galerie avec plus de 2 500 œuvres. Comme pour les précédentes éditions, l'objectif est de mettre en avant la créativité, l'originalité et la qualité artistique, en jouant avec la contrainte unique du format, un carré de 10 cm de côté. Et l'exposition réserve de belles surprises dans la variété des médiums, des tendances, de l'abstrait au street art

Vernissage samedi, à 18 heures à la galerie.

La Dépêche du Midi

 

                                  .......................................................................................................................................................

 

 

 



                         .................................................................................................................................................................................



Les derniers échos du Salon



Publié le 12/11/2015 à 03:52

Le stand Lafarge avec la robe à base de ciment

Le stand Lafarge avec la robe à base de ciment

La quinzième édition du Salon des Arts et du Feu s'est tenue à Martres-Tolosane il y a quelques jours. Pour l'occasion, nous avons eu le plaisir d'accueillir le collectif d'artistes «Avis de Pas Sages». Une centaine d'artisans d'art sont venus de la France entière : céramistes, verriers d'art, ferronniers d'art, vitraillistes, faïenciers, porcelainiers, potiers...

Les jeunes artistes n'ont pas été dépourvus : l'îlot des Jeunes créateurs, à l'initiative de la Chambre régionale des Métiers d'Art et de la Chambre Départementale des Métiers d'Art a réuni des artistes de qualité. Des animations étaient également proposées : démonstration de verre soufflé à la canne par Régis Anchuelo, un atelier mosaïques pour les enfants par Isabelle Jolly-Rumeau, une démonstration de poteries tournées à la corde par Gilbert Serres, une performance artistique liant poterie tournée et danse par Michel Goldstyn, une démonstration de montage de vitraux par Julie Bonnafous et bien sûr les visites en petit train du village suivies de la biscuiterie Vital Ainé et l'usine Lafarge Holcim. Comme chaque année la tombola a été un vif succès grâce aux exposants qui ont offert généreusement des lots à gagner.

La Dépêche du Midi


.........................................................................................................................................


L'artisanat d'art à l'honneur lors des journées du Patrimoine à la Maison Ysalguier



Julie Bonnafous lors de la restauration d'un vitrail

Julie Bonnafous lors de la restauration d'un vitrail

La Maison Ysalguier qui ouvrait ses portes pour les journées du partimoine a accueilli bon nombre de visiteurs, passionnés d'histoire ou amoureux de vieilles pierres. Sa propriétaire Marie-Claire Fines est quelque part rassurée :»les francais et les jeunes notamment sont toujours passionés par l'hsitoire des vieilles demeures». Ces visiteurs d'un jour on pu découvrir le travail de Julie Bonnafous(30 ans) dont l'atelier est installé à Martres Tolosane depuis 2012 et qui a représenté la région Midi-Pyrénées aux Journées Européennes des Métiers d'Art et lauréate au concours d'artisanat d'art des Vieilles Maisons Françaises. Cet artisan verrier est spécialisé dans la création et la restauration de vitraux.

Le documentaire présenté le dimanche 20 septembre détaille le travail de Julie lors de la restauration du vitrail représentant l'archange Saint Michel à l'église de Le Frechet en Haute-Garonne. Beaucoup de questions ont été posées dans le débat qui a suivi. Julie a pu montrer au public ses différentes créations dans une vitrine portative. Tout comme au Canada ou elle a fait sa formation, en France les vitraux rentrent de plus en plus chez les particuliers comme objets de décoration.

Cette 32ème édition des Journées du Patrimoine était destinée plus particulièrement aux jeunes qui seront les concepteurs, les constructeurs ou les usagers de ce futur patrimoine.

Sandrine Bernon(19 ans) passionnée d'architecture et étudiante en Archéologie et Histoire de l'Art est en 3ème année d'université à Jean Jaurès à Toulouse. Plusieurs ateliers se sont succédés le 19 septembre aux pieds des murs de la bâtisse pour découvrir les particularités de leur architecture médiévale donnant lieu à un échange très riche entre les participants et l'animatrice.

Il ne reste plus qu'à souhaiter que le thème de ces journées «Le patrimoine du XXIe siècle, une histoire d'avenir» entraîne les nouvelles générations dans la mise en valeur de ces richesses que les générations précédentes nous ont léguées.

La Dépêche du Midi


                                                             ...........................................................................................................




La maison Ysalguier vous accueille ce week-end pour les journées du patrimoine



En septembre, ce sont les vieilles maisons françaises qui ont visité la maison Ysalguier.

En septembre, ce sont les vieilles maisons françaises qui ont visité la maison Ysalguier.

A l'occasion des journées européennes du patrimoine, Marie-Claire Fines propriétaire de la maison Seigneuriale Ysalguier plus connue sous le nom de maison Malbosc située place d'Occitanie à Auterive vous ouvre ses portes le temps d'un week-end. Samedi 19 septembre à 15 heures vous pourrez découvrir les secrets de son architecture médiévale à travers des ateliers animés par Sandrine Bernon passionnée d'histoire et actuellement étudiante en Master 2 à l'université Jean-Jaurès de Toulouse.

Dimanche 20 septembre à 15 heures ce sera Julie Bonnafous qui vous donnera rendez-vous, cette vitrailliste de Martres-Tolosane plusieurs fois récompensées pour ses travaux vous fera partager un documentaire sur l'une de ses restaurations en l'occurrence un vitrail représentant l'archange St Michel.

Pour plus de renseignements, vous pouvez contacter Marie-Claire au 06 11 09 85 25 ou au 05 61 60 31 10.

La Dépêche du Midi


                                                           ..........................................................................................................




L'architecture de la maison Ysalguier au programme des journées du Patrimoine

Le 19/09/2015

Sandrine devant le mur qu'elle fera découvrir.

Sandrine devant le mur qu'elle fera découvrir.

Sandrine Bernon vous donne rendez-vous le samedi 19 septembre lors des journées du patrimoine afin de vous faire découvrir la maison Ysalguier. Sandrine originaire de Lagardelle-sur-Lèze est étudiante en 3e année de licence d'Histoire de l'art et archéologie. C'est au cours de ses études qu'elle découvre la maison Ysalguier, elle doit étudier l'histoire d'un mur son évolution, ses transformations à travers le temps, et ce sera le mur du porche d'entrée qu'elle va découvrir lors d'une balade et disséquer dans les moindres détails. Le mur de cette maison du XIVe siècle va lui dévoiler ses secrets comme la création du portail qui a amené la destruction partielle du mur tout en laissant apparaitre les traces d'anciennes ouvertures. Puisque cette année, le thème des journées du patrimoine défini par la ministre de la Culture et de la Communication est Le patrimoine du XXIe siècle une histoire d'avenir, Sandrine fera découvrir aux visiteurs le mur du porche mais aussi l'architecture globale de la maison. C'est une 1ère pour cette jeune étudiante de 19 ans d'intervenir en public, elle souhaite outre une présentation magistrale, guider les visiteurs à travers un atelier afin qu'ils observent les autres murs de la maison plus en détails et sous un œil plus aguerrit afin qu'ils parviennent à y déceler les autres modifications apportées. Marie-Claire Fines, la propriétaire des lieux sera également présente pour faire découvrir l'histoire de cette maison. Le Dimanche, c'est Julie Bonnafous vitrailliste à Martres-Tolosane qui sera l'invitée de Marie-Claire. Les heures de visite restent à définir.

La Dépêche du Midi


                                                           ....................................................................................................




Une journée du vitrail



Ateliers

Le 14/08/2015

Le vitrail Saint-Joseph, restauré, en l'église de Martres-Tolosane./

Le vitrail Saint-Joseph, restauré, en l'église de Martres-Tolosane./

L'atelier Julie Bonnafous et l'office de tourisme de Martres-Tolosane proposent une journée autour du vitrail vendredi 14 août. Un documentaire, réalisé par Frédéric Lavail, retraçant la restauration du vitrail Saint-Michel de l'église de Le Fréchet sera projeté à l'office de tourisme de Martres-Tolosane à 16 heures Cette projection sera suivie de la visite de l'Atelier Julie Bonnafous, artisan verrier, situé à quelques pas. Au cours de cet événement caritatif, une collecte sera organisée au profit de Médecins Sans Frontières. Renseignements : Julie Bonnafous, 28 Boulevard du Nord, 06 83 06 71 73/05 61 98 34 55 http ://atelierjuliebonnafous.jimdo.com/

La Dépêche du Midi





...................................................................................................................................

Les nouveaux vitraux de l'église à l'honneur


Publié le 26/04/2015 à 03:50, Mis à jour le 26/04/2015 à 10:16

Mgr Jean-Marc Eychenne, évêque de Pamiers ; le père Christophe Sulkowski, curé de la paroisse de Saverdun./Photo DDM.

Mgr Jean-Marc Eychenne, évêque de Pamiers ; le père Christophe Sulkowski, curé de la paroisse de Saverdun./Photo DDM.



Dimanche, l'église a ouvert grand ses portes pour accueillir de nombreux visiteurs venus assister à l'inauguration des nouveaux vitraux.

Mgr Jean-Marc Eychenne, évêque de Pamiers, et le père Christophe, curé de la paroisse de Saverdun, ont béni ces vitraux restaurés, en présence de Robert Pessant, maire de Saint-Quirc ; Hubert Mesplié, maire de Gaillac-Toulzac ; Jean-Michel Soler, adjoint au maire de Saverdun et conseiller départemental ; Claude Descons, adjoint au maire de Saverdun chargé de la culture.

Rappelons qu'en décembre 2013 la commune avait constaté avec consternation les dégradations survenues à cinq vitraux et à des vitrages de l'église. C'est Julie Bonnafous, maître verrier à Martres-Tolosane, qui se vit confier cette délicate restauration.

Elle présenta, à l'aide d'un diaporama, les différentes étapes de la confection et de la restauration des vitraux.

C'est un travail à la fois technique et artistique de très longue haleine.

L'inauguration s'est poursuivie par un très beau concert avec Thierry Jean à la trompette et Emmanuel Schublin à l'harmonium. Ils ont brillamment accompagné la chanteuse Brigitte Marquis. Au programme des grands du classique : Bach, Gounod, Mozart et Vivaldi.

Chacun a souligné la beauté de cette réalisation et Robert Pessant ne manqua pas de mettre à l'honneur tous ceux qui ont œuvré pour ce projet.

Le verre de l'amitié clôtura ce très agréable après-midi.

La Dépêche du Midi



                    ........................................................................


Dimanche, inauguration des vitraux de l'église



Publié le 17/04/2015 à 03:51, Mis à jour le 17/04/2015 à 08:36

Les outils et le matériel utilisés par le maître verrier Julie Bonnafous./Photo DDM.

Les outils et le matériel utilisés par le maître verrier Julie Bonnafous./Photo DDM.



En décembre 2013, la commune a constaté avec tristesse et révolte les dégradations importantes survenues aux cinq vitraux et aux vitrages simples de l'église.

Les élus en poste ont recherché, non sans difficulté, un artisan verrier acceptant cette délicate intervention de restauration.

Julie Bonnafous, maître verrier à Martres-Tolosane, se vit confier cette mission.

L'équipe municipale actuelle a coordonné les travaux en 2014, ainsi que des reprises de maçonnerie pour assurer une repose optimale des vitraux. Les agents techniques communaux ont aussi contribué à ce chantier avec la création de nouvelles protections grillagées sur mesure. Ces différents acteurs se verront remerciés lors de l'inauguration officielle qui aura lieu en l'église, dimanche, à 15 heures.

Ce moment sera ouvert par le maire Robert Pessant. S'ensuivra une allocution de Julie Bonnafous avec présentation des étapes de son travail par le biais d'un diaporama. Une cérémonie religieuse sera ensuite assurée vers 16 heures par le père Christophe, curé de la paroisse de Saverdun, qui bénira les vitraux. Un concert donné par Emmanuel Schublin à l'harmonium et Thierry Jean à la trompette conclura l'inauguration.

La Dépêche du Midi


                        ....................................................................




               ...................................................................................



Journées européennes des métiers d'art

Foires et Salons - Martres-Tolosane (31)

Du 28/03/2015 au 29/03/2015



Julie Bonnafous et le vitrail de Saint-Michel./Photo DDM

Pour les Journées Européennes des Métiers d'Art, l'atelier Julie Bonnafous s'associe à l'office de tourisme de Martres-Tolosane. L'objectif est la découverte du métier d'artisan verrier, et notamment la restauration de vitraux. Une projection est organisée à l'office de tourisme à 15 heures, samedi 28 et dimanche 29 mars. Lors de la restauration du vitrail, représentant Saint-Michel, le documentariste Frédéric Lavail, a suivi le travail de Julie Bonnafous durant toutes les étapes de la restauration de ce vitrail. De ce suivi, un documentaire de 15 minutes en est ressorti. La projection du documentaire sera suivie de la visite de l'atelier.

La Dépêche du Midi



                      ..........................................................................


Le vitrail rénové de Julie

Martres-Tolosane (31)

Julie Bonnafous et le vitrail de Saint-Michel restauré./

Julie Bonnafous et le vitrail de Saint-Michel restauré./



La vitrailliste de Martres-Tolosane, Julie Bonnafous, a restauré le vitrail Saint-Michel de l'église du Fréchet. Ce travail de plusieurs mois, commandé par l'association «Le Frechet nature et patrimoine «, valorise le patrimoine historique du village. La restauration du vitrail a été filmée par Frédéric Lavail (connu pour son documentaire sur les orchidées des petites Pyrénées) où l'on découvre toutes les étapes de confection du vitrail : de la dépose à l'étape de la peinture qui demande beaucoup de précision en passant par la cuisson du vitrail dans un four, la température monte à 635°C ; pour un résultat final exceptionnel qui redonne vie au monument.

La Dépêche du Midi


               ..................................................................................


L'artisanat d'art à l'Office de tourisme

 

Martres-Tolosane (31)

L'équipe de l'office de tourisme, la municipalité et les artisans.

L'équipe de l'office de tourisme, la municipalité et les artisans.

 

Mercredi a eu lieu le vernissage de la deuxième édition de l'exposition-vente «Angonia'rt «à l'office de tourisme Angonia, en présence de Gilbert Taraube, maire de Martres-Tolosane. L'exposition se déroulera tout l'été jusqu'au 7 septembre. Comme l'an passé, six artisans d'art proposent des productions originales, faites à la main : Isabelle Segonzac-Estrade «Les sabots d'Isa» avec des sabots et bottines fantaisies ; Aline Anton «La maison d'Aline» avec des créations en tissu (sacs, tablier, coussin) ; Romain Lacanal «Comminges nature» coutelier utilisant l'acier, le bois et la corne ; Julie Bonnafous «Atelier Julie Bonnafous» artisan verrier, effectuant des créations et des restaurations de vitraux, présente des petits carreaux qui reprennent la technique du vitrail ; Bernard Guerder «Tourn'autour» travaille le bois, des essences plus ou moins rares pour réaliser des stylos, des porte-clés, des objets pour la cuisine ; Catherine Avendano «Les frivolités de Caty» pour des bijoux à base de pâte polymère, de pierres semi-précieuses. Après la présentation des artisans par Aurélie Gousset, les participants se sont réunis autour d'un buffet.


Renseignements Angonia'rt : 05/61/98/66/41.

La Dépêche du Midi

 

                         ..........................................................................................

 

 

 

 

Artisanat : savoir-faire mis en lumière

Le 30/07/2014

Julie Bonnafous présente ses vitraux./

Julie Bonnafous présente ses vitraux./


Il y a quelques jours, l'Office de tourisme de Martres-Tolosane a proposé une visite de la ville à la lumière des flambeaux, dans le cadre des «mercredis de l'été» : la lueur des torches confère à la balade un charme et une sérénité toute particulière, offrant un relief accru au clocher de l'église, à la halle, à la façade du donjon et au tour de ville.

Anna, guidant la visite fait découvrir l'histoire, appuyant ses commentaires par des photos et cartes postales de l'époque. C'est sous sa houlette que le petit groupe a été accueilli par Pascale Cabaré.

Cette faïencière perpétue la tradition familiale, raconte la naissance d'une faïence, expliquant les pigments, la terre, la cuisson avec «une montre» et son travail de recherche picturale avec d'autres artistes, à l'occasion notamment du salon des arts et du feu d'octobre.

De la faïence au vitrail

Puis, Julie Bonnafous plonge le groupe au cœur du secret de l'art du vitrail. Cette jeune vitrailliste d'art crée, innove dans le respect de la tradition et rénove les vitraux d'abbayes, églises et cathédrales et le public peut admirer le travail d'orfèvre réalisé actuellement sur un visage partiellement amputé qui renaît sous ses mains. L'occasion aussi de découvrir en vitrail, la reproduction de dessins issus des carreaux de faïences de la première faïencerie martraise. Ce fut une belle découverte offerte aux participants pour cette première animation de l'été qui sera suivie de nombreuses autres

La Dépêche du Midi

 

                              ...............................................................................

 

 

 

Le Mondes des Artisans - Revue de la Chambre des métiers et de l'artisanat

Bimestriel N°101 - Juillet/Août 2014

 

............................................................................................

 

 

 

.....................................................................................

 

 

                                  .........................................................................................

 

Petit lien concernant la remise du Prix Vieilles Maisons Françaises / Ateliers d'Art de France au Carrousel du Louvre, à l'occasion du Salon International du Patrimoine Culturel:

http://www.patrimoineculturel.com/remise-des-prix%2c22c52.htm

 

                                  .........................................................................................

 

Publié le 06 Novembre 2013 / La Gazette du Comminges

 

Publié le 25/09/2013 à 03:52 / La Dépêche du Midi

Martres-Tolosane. Restauration de vitraux

 

Les vitraux restaurés par Julie Bonnafous.

Les vitraux restaurés par Julie Bonnafous.

L’atelier de Martres-Tolosane de l’artisan verrier Julie Bonnafous va fêter son premier anniversaire en octobre et à cette occasion elle va présenter un chantier de restauration de deux vitraux de l’hôpital Notre-Dame de Lorette et la création de deux baies. Il s’agit de la représentation de Monseigneur Du Bouchet, évêque fondateur de l’hôpital et du palais des évêques d’Alan et du vitrail de Saint-André, de Saint-Germaine. Ce chantier a demandé près de deux mois de restauration : «il a fallu casser une partie du mur pour atteindre les barlotières c’est-à-dire les cadres en fer qui soutiennent les vitraux puis je travaille en atelier ; la restauration doit respecter les teintes anciennes. Ici j’ai travaillé aussi à partir du tableau de l’évêque qui se trouve dans l’église d’Alan «nous explique Julie Bonnafous. Le plomb est changé, il a une durée de vie de 100 ans. En ce qui concerne la création des baies, elle a demandé dix mois de travail, de décision, de choix de couleurs avec le propriétaire des lieux, Christophe Ferry, qui restaure l’hôpital depuis 28 ans. Renseignements : atelier Julie Bonnafous boulevard du Nord Martres-Tolosane 0 683 067 173.

Publié le 16/08/2013 à 03:52 / La Dépêche du Midi

Martres-Tolosane. Une jeune artisan-verrier
installée au village

 

 

De beaux vitraux en l'église de Saint Elix Seglan./Photo DDM

De beaux vitraux en l'église de Saint Elix Seglan./Photo DDM

 

 

Installée depuis 2012 sur le tour de ville de Martres-Tolosane, boulevard du nord, Julie Bonnafous travaille le verre, restaure de beaux vitraux. Originaire du sud-ouest de la France, elle découvre le travail du verre en Irlande, ce fut un événement déclencheur.

 

A son retour, suivrons différents stages et l’intégration de l’École des Métiers d’Art d’Arras dans le nord du pays. Elle y suivra une formation de trois ans en section vitrail. Après l’obtention de son diplôme universitaire des métiers d’art, elle travaille pendant deux ans dans l’atelier du maître-verrier toulousain, Jean Dominique Fleury, concepteur et restaurateur de vitraux anciens et contemporains. Par la suite, elle poursuit sa formation au Québec, pendant toute une année, afin d’apprendre de nouvelles techniques de travail. A sa rentrée en France, la nécessité de fonder son propre atelier se fait ressentir. Après une première année passée à Toulouse, sa région d’origine, elle décide suite à de nombreuses recherches de s’installer, en novembre 2012, à Martres-Tolosane. Son travail d’artisan verrier a principalement deux orientations, la création et la restauration de vitraux. Pour cela, elle travaille aussi bien en collaboration avec des particuliers, des associations ou des institutions publiques.

 

Renseignements : Atelier Julie Bonnafous 28 Boulevard du Nord
31220 Martres-Tolosane 06.83.06.71.73 / 05.61.98.34.55
atelier.juliebonnafous@hotmail.fr

http://atelierjuliebonnafous.jimdo.com

 

            .......................................................................................................................................

 

 

Publié le 16/08/2013 / Le Petit Journal - Pamiers

 

Des œuvres en verre au milieu des bambous

 

Exposition

 
Durant tout le mois d'août, Julie Bonnafous, artisan verrier d'origine ariégeoise mais installée à Martres Tolosane, expose ses œuvres dans le parc. Julie travaille le verre, si son activité principale est la restauration des vitraux, elle réalise également des tableaux en verre, œuvres originales qui demande une certaine technique. Elle peint à la grisaille sur des plaques de verres blanc ou coloré dans la masse. Elle utilise parfois des émaux. Pour son exposition dans le parc aux bambous elle a choisi le thème des fleurs... Il est vrai que ces réalisations se mêlent très bien à l'environnement. Montés sur châssis métalliques, les plaques ne craignent pas le temps, d'autant plus que les couleurs sont protégées par diverses cuissons. Le visiteurs va donc, au gré de sa ballade à l'ombre des immenses bambous, découvrir le travail de cette talentueuse artiste verrier. Ouvert de 11h à 19h tous les jours, le parc, classé jardin remarquable, permet aux visiteurs de découvrir plus de 200 espèces de bambous, un petit coin d'eau, une plage. Les œuvres de Julie Bonnafous sont mises en valeur par le site qui s'approprie le sujet. Une exposition à voir et à revoir !

 

...................................................................

 

 

 

La Gazette du Comminges publié le 03 juillet 2013

.......................................................................................................................

 

 

Le Petit Journal du Comminges publié le 19 Juin 2013

....................................................................................................

 

 

Publié le 19/12/2012 09:48 | La Dépêche du Midi

Mourvilles-Hautes. Le vitrail de l'église restauré par une professionnelle

Avant, et après, la patte passionnée de Julie. /Photo DDM M.V ()

Avant, et après, la patte passionnée de Julie. /Photo DDM M.V

 

 

L’église de Mourvilles Hautes c’est faite une beauté.

 

Après avoir exécuté la restauration des vitraux de l’église de Labastide Beauvoir en Mars 2012, Julie Bonnafous, artisan verrier installée récemment à Martres Tolosane a refait parler d’elle sur les vitraux de l’église Marie Madeleine de Mourvilles Hautes.

C’est surtout sur le vitrail représentant la crucifixion que le travail était incontournable.

Rafistolé au tout venant par du plexis, c’était la partie haute qui avait le plus souffert. Ce fût un travail au millimètre. Toute la restauration du vitrail, la remise en plomb (Il a fallu 32 mètres de métal) repeindre les pièces en verre après les avoir calibrées, un véritable travail d’experts.
Après la mise en croix, c’est la résurrection du vitrail. Fini les courants d'air et le sifflement de l'Autan ou du cers.

Quelques-unes, des scènes avaient subi le travail du temps. La main experte de Julie Bonnafous, ayant étudié et travaillé avec J.-Dominique Fleury, maître-verrier à Toulouse, est diplômée de l'École supérieure des métiers. Elle a fait valoir son art sur l’œuvre de Marguerite Delpy qui avait crée l’original en 1915, avec les ateliers Blanca de Toulouse. Au-delà de son coté créatif, Julie aime passionnément l'architecture religieuse ou contemporaine, les grandes verrières et également la céramique.

Cette jeune femme dévore le plomb, avale le verre et déborde de talent.

Elle compte bien trouver encore des références afin de lutter contre les caprices du temps et la préservation du patrimoine.

Michel Vidal.

 

Atelier Julie Bonnafous
Artisan verrier
28 Boulevard du Nord
31220 MARTRES TOLOSANE
06 83 06 71 73 / 05 61 98 34 55
http://atelierjuliebonnafous.jimdo.com/

 

 

                            ....................................................................................

 

 

La Gazette du Comminges publié le 7 novembre 2012

 

.........................................................................................

 

Publié le 05/04/2012 09:21 | La Dépêche du Midi

Labastide-Beauvoir. Les vitraux de l'église vont retrouver leur jeunesse

Un camion nacelle a été installé pour restaurer les vitraux./Photo DDM.

Un camion nacelle a été installé pour restaurer les vitraux./Photo DDM.

 

Après « Sophie » la nouvelle cloche dans l'église Notre-Dame de l'Assomption, inaugurée récemment, c'est au tour des vitraux de l'édifice de subir une petite toilette. L'église, reconstruite à partir de 1853 et jusqu'en 1884, possède des vitraux d'une splendeur de l'architecture néogothique. Ils illustrent les épisodes de la vie de la Vierge et évoquent successivement la purification, l'annonciation, la naissance du Christ, sa communion jusqu'à l'Assomption. Ils sont l'œuvre de Louis Victor Gesta dans la seconde moitié du XIXe siècle. Chaque vitrail est accompagné d'une légende en latin.

Fini les courants d'air et le sifflement de l'Autan, car des travaux viennent d'êtres entamés mi-mars à l'initiative de la municipalité. Ils consistent à l'entretien et au renforcement des attaches en plomb, ainsi que pour quelques-uns, des scènes avaient subi le travail du temps. Certains légèrement brisées ont été recoupés et peints d'une main experte. C'est Julie Bonnafous ayant travaillé avec J.-Dominique Fleury, maître-verrier à Toulouse, diplômée de l'École supérieure des métiers et qui vient de créer sa petite entreprise qui a œuvré. Au-delà de son coté créatif, elle aime passionnément l'architecture religieuse ou contemporaine, les grandes verrières et également la céramique.

Une nacelle installée évite une grande insécurité que n'offrait pas un échafaudage et aussi fait gagner un grand gain de temps. Les travaux arrivent actuellement à terme, ainsi, les élus, Eric Fleuri, maire et André Valette, adjoint aux travaux et environnement sont venus le constater. Le coût des travaux s'élève à 2 500 €, à la charge de la commune.

 

.........................................................................................

 

http://www.espaceverre.qc.ca/actualites-details.php?noActualite=281

 

 

Soirée conférence
Le mercredi 5 octobre, de 19 h à 21 h 10

1200, rue Mill, Montréal (près du pont Victoria)
Salle théorique au 3
e étage


19 h
Naissance d'un vitrail ou comment les techniques modernes nourrissent un art séculaire

Projection et conférence de Julie Bonnafous

 

Originaire du sud-ouest de la France, Julie Bonnafous a intégré l'école des métiers d'art d'Arras dans le nord du pays et suivi une formation de trois ans en section vitrail. Après l'obtention de son diplôme, elle a travaillé pendant deux ans dans l'atelier de Jean Dominique Fleury, concepteur et restaurateur de vitraux anciens et contemporains. Elle est venue au Québec pour parfaire sa formation et apprendre de nouvelles techniques de travail.

 

 

20 h 10

La migration de l'estampe en papier vers les installations en verre
Conférence d’Alejandra Basañes

 

Établie au Québec depuis 2003, Alejandra Basañes est diplômée et ancienne professeure d’arts plastiques à l’Université nationale de San Juan, en Argentine. Elle détient également une licence en arts plastiques de l’Université de Paris VIII, ainsi qu’une maîtrise en arts visuels de l’Université Laval, à Québec. Elle a tenu un atelier de sérigraphie commerciale en Argentine pendant qu’elle menait de concert sa carrière artistique et celle d’enseignante aux niveaux collégial et universitaire.

Alejandra Basañes a réalisé des expositions à travers le monde (Argentine, France, Québec, Serbie, Chine, Égypte, Mexique, etc.). Depuis 2003, elle inclut dans ses travaux le verre comme matériel conceptuel : verre fusionné, thermoformé, gravé, et peint à la grisaille, impressions numériques pour ses travaux d’estampe, livres d’artiste, trophées, objets et installations.

En 2007, elle recevait le Prix des arts visuels Stelio-Sole de la Corporation de développement culturel de Trois-Rivières. Elle a également été en nomination à quelques reprises pour le prix Arts Excellence de Culture Mauricie.

 

 

20 h 40
Insertion professionnelle, de l'Argentine au Québec :
loi d'intégration des arts à l'architecture (loi du 1 %), description et exemples

Conférence de Guillermo Raynié

 

C’est en 1991, lors d’un séjour d’études en France, que Guillermo Raynié découvre le métier millénaire de vitrailliste. En 1998, il ouvre sa propre compagnie de création et de restauration de vitraux à San Juan, dans son Argentine natale.

Établi au Québec depuis 2003, Guillermo Raynié a participé à de grands projets de la région de Trois-Rivières, dont l’assemblage des vitraux pour l’église Sainte-Jeanne d’Arc de Shawinigan-Sud et le projet « Magi Art » (vitraux historiques de la Ville de Trois-Rivières).

En 2005, il ouvre son propre atelier de création d’objets artistiques et décoratifs en verre, sans oublier le travail des vitraux. De plus, il a participé à titre de personne ressource à de nombreux travaux d’intégration des arts à l’architecture.

En 2010, Culture Mauricie lui a octroyé le prix Arts Excellence, métiers d’art, pour sa production de vitraux. Au niveau provincial, Guillermo Raynié est reconnu comme artiste professionnel par le Conseil des métiers d’art du Québec et siège au sein des jurys du Conseil des arts et des lettres du Québec.

 

T (514) 933-6849

F (514) 933-9830

 

communication@espaceverre.qc.ca

www.espaceverre.qc.ca

 

Centre des métiers du verre du Québec inc. – 1200, rue Mill, Montréal (Québec) H3K 2B3

 

.......................................................................................